Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine

Thématiques

Synthèse des rencontres cannabis

Le cannabis… Tout le monde en parle. Depuis des années. Mais, d’articles en reportages contradictoires, d’informations superficielles en faits divers sensationnalistes, où en est-on aujourd’hui ? Quel est l’état des lieux ? Comment les consommations de cannabis s’inscrivent-elles dans nos réalités ? Quels travailleurs sont-ils directement touchés dans leurs pratiques par ces consommations ? Des mesures sont-elles prises, ou s’imposent-elles dans ces différentes sphères ? Quelles pistes communes pouvons-nous dessiner pour une gestion plus cohérente de ces phénomènes ?

Les institutions membres de la Fédération des institutions pour toxicomanes (FEDITO) bruxelloise sont reconnues pour leur action en prévention des assuétudes, l’assistance et le soins aux usagers de drogues, leur réinsertion économique et sociale… Ses services assurent la formation de professionnels pouvant entrer en contact avec des usagers (travailleurs sociaux, corps professoral, corps médical …).
Ils accueillent des personnes dépendantes, en sevrage, organisent des consultations, assurent les traitements de substitution. Des actions s’organisent sur les lieux de vie et de consommations (lieux de travail, lieux "festifs", écoles, prisons…). À l’image des enjeux complexes et multiformes qu’il embrasse, le secteur spécialisé offre une palette de réponses adaptées au plus près à la réalité des consommations de psychotropes.

Pourquoi avoir organisé ces "Rencontres cannabis" ?

Animée par le maintien ou l’amélioration de la santé physique et mentale des usagers de produits psychoactifs, la FEDITO a voulu partager et faire (re)-connaître les points de vue des personnes investies au quotidien dans ces questions. Elle s’est nourrie de leurs constats, a compilé leurs visions et leurs propositions. Pragmatiques, réalistes, non moralisantes et cohérentes avec la réalité, elles font très largement consensus dans notre secteur.

Or ce discours nuancé et réaliste "ne passe pas la barre". Un des aspects problématiques dans la consommation des psychotropes illégaux, cannabis compris, est peut-être le discours commun qui s’y applique. Aujourd’hui la représentation sociale du "drogué", les stéréotypes véhiculés sur les toxicomanes, les généralisations et les formules excessives participent au moins autant à l’exclusion de ces citoyens que l’usage ou l’abus de drogues proprement dit.

Il n’est plus possible aujourd’hui de rester "neutre". Il s’agit de notre responsabilité en notre qualité de représentants du secteur assuétudes mais aussi en tant que citoyens. Si notre souci commun est bien de donner à chaque individu des chances égales pour trouver un chemin de moindre aliénation, il n’est pas abusif de notre part de parler de la nécessité d’un engagement responsable en place d’une neutralité que nos concitoyens les plus concernés pourraient qualifier de complaisance.

Vous trouverez ici la synthèse de ces rencontres.

Thème(s) lié(s) à cet article

Article(s) du même thème

Dernière mise à jour

Partage responsable de l’espace public : journées d’étude du FBPSU à Malines, Namur et Bruxelles
21 mars 2018

Le mercredi 21 mars 2018 à Malines a eu lieu la première rencontre nationale du FBPSU sur le (...)...

Nos thématiques

Agenda

28
05
2018


23
03
2018


21
03
2018