Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine

Autres événements

Réseaux institutionnels, réseaux cliniques : quelles articulations possibles ?

Depuis les débuts de la désinstitutionnalisation psychiatrique, le travail de réseau en santé mentale s’avère nécessaire dans les situations impliquant différents intervenants. Ce type d’intervention trouve toute sa raison d’être dans les situations de crise quimobilisent professionnels et proches du patient. Avec le temps, ce travail en réseau se formalise autour de repères cliniques et déontologiques.
L’évolution socio-économique entraîne une croissance du nombre de situations complexes nécessitant des soins médico-socio-psychologiques spécifiques. Les responsables politiques, confrontés à des limitations budgétaires strictes, n’ont guère d’autres réponses à offrir qu’une amélioration du fonctionnement des services existants, par l’instauration de réseaux institutionnels entre les acteurs de terrain. Ceci est également vrai pour la réforme des soins en santé mentale qui y ajoute un transfert de budgets de l’hospitalier vers l’ambulatoire
par la création d’équipes mobiles.
Ces réseaux institutionnels sont pensés en termes d’organisation formelle du travail en rapport avec des situations médico-psycho-sociales définies tandis que les réseaux convoqués par la clinique se font et se défont en fonction du contenu de chaque situation vécue dans des modalités organisationnelles diversifiées.
Quelles articulations sont possibles dans la rencontre de ces logiques différentes ?

Programme de la journée organisée par la Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale et la Fédération des Services de Santé Mentale Bruxellois

Dans la même rubrique

Thème(s) lié(s) à cet article

Nos thématiques

Agenda

24
11
2017


16
11
2017


24
10
2017