Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine

Autres événements

Enfance en exil et accueil des filles-mères et futures mères en exil

"Les enfants en exil : des enfants comme les autres avec un parcours pas comme les autres"

Pourquoi cette journée d’étude ? : Enfance en exil… rêves d’enfants, projet(s) migratoire(s), violences, (in)compréhension interculturelle, méfiance, traumatismes, conflits de loyauté, vivre ensemble, procédures administratives, citoyenneté, ….Tant de mots et de réalités entre lesquels il faut faire un lien quand on travaille avec des enfants en exil. Un défi de taille.
2015 a vu l’arrivée de 5000 mineurs étrangers non accompagnés (MENA) et plusieurs milliers d’enfants en famille. Un chiffre jamais vu en Belgique. Leurs pays d’origine sont frappés par des conflits de plus en plus violents. Une violence accrue que l’on constate également sur les routes migratoires. Dès leur arrivée un autre parcours, entre institutions, professionnels et étapes administratives, les attendent. Ces mineurs combinent donc les difficultés d’un passé lourd et celles d’un futur incertain pour se construire dans un pays inconnu, parfois sans parent ou sans réseau social. En même temps il s’agit également de jeunes qui tentent de vivre leur enfance ou adolescence comme les autres. Comment combiner ces différentes réalités ? Comment accompagner au mieux ces enfants ? Quels outils pour les professionnels ?
Avec cette journée d’étude nous souhaitons soutenir les professionnels et autres personnes en contact avec des enfants en exil et leur apporter quelques clefs de compréhension et outils pratiques utiles à un accompagnement de qualité.
Déroulement de la journée : La matinée est consacrée à développer une meilleure vue d’ensemble du parcours effectué par les enfants en exil. L’après-midi vise à creuser des outils et des thématiques nécessaires à prendre en compte au niveau de l’accompagnement. Une première partie sera consacrée au parcours des enfants en migration. Tant les raisons du départ que les étapes de leur parcours en Belgique seront analysées. Une deuxième partie est dédiée à la question du lien à l’autre. Comment établir des relations constructives avec quelqu’un d’autre, malgré certaines incompréhensions et la méfiance ? La communication interculturelle et la prévention et gestion de conflits en sont deux éléments centraux. Dans la troisième partie, nous aborderons la situation spécifique des enfants dans les principaux pays d’origine. Mieux comprendre la situation dans le pays d’origine permet de mieux cibler le besoins de ces enfants et de mieux préparer les procédures. Nous clôturerons la journée avec la question de la violence et de l’enfance en exil et son impact sur la santé mentale.
Pour qui ? : L’ensemble des personnes qui travaillent de près ou de loin avec les mineurs étrangers accompagnés et non accompagnés : assistants sociaux, éducateurs, juristes, enseignants, tuteurs, personnel des CPAS, personnel de centres d’accueil, familles d’accueil, bénévoles, centres PMS…

Veuillez consulter le programme ci-joint et le descriptif ci-joint pour plus d’informations.

INFORMATION PRATIQUE :
Où : CEMOME, Rue du Danemark 15-17, 1060 Bruxelles
Itinéraire :
Métro : arrêt Gare du Midi
Tram : 81 (arrêt Avenue du Roi ou Bethléem) ou 3,4,31,32,51,82,83, (arrêt Gare du Midi)
Bus : 27,45,50,70 (arrêt Gare du Midi)

Quand : Le mardi 7 juin 2016 de 9:00 à 17:00
Inscriptions : la fiche d’inscription se trouve sur la page 3 du programme en annexe. Merci de l’envoyer à kf@sdj.be ou par fax au 02/209.61.60.
Prix : le prix inclus le déjeuner, les pauses-cafés et la documentation.
50 € par personne (tarif normal)
30 € par personne (les membres de la Plate-forme Mineurs en exil)
15 € par personne (les étudiants, les bénévoles et les chômeurs).

Journée d’étude préalable sur le même sujet :

Nul n’ignore la situation difficile que rencontre les étrangers demandeurs d’asile arrivant en Belgique. La presse y fait en permanence écho ces derniers jours.

Leur détresse est grande, nos capacités d’accueil sont débordées... Pourtant parmi ces étrangers, il en est qui sont encore plus fragilisés, ce sont les filles-mères et futures-mères. Elles ont 16 ou 17 ans, viennent d’Afrique, d’Asie Centrale, du Moyen-Orient où d’ailleurs, enceintes ou déjà maman.

Elles ont fui leur pays pour vivre ici avec leur enfant !

Comment prendre en charge l’accueil de ces jeunes, qui ont à assumer des difficultés supplémentaires du fait de leur maternité et de leur statut de réfugiée ?

Comment offrir à leurs enfants des conditions de vie décentes à la croisée de deux cultures, celle de leur maman et celle de notre société ?

Ce sera le thème de la Journée d’étude sur l’accueil des filles-mères et futures mères en exil organisé par Les Amis de Kirikou à partir de l’expérience acquise par le Centre FEDASIL de Rixensart.

Organisé, le 15 décembre 2009, au Palais Provincial du Brabant wallon à Wavre, il confrontera les analyses et les pratiques de ceux qui y œuvrent quotidiennement.

Le 15 décembre 2009 sera une occasion pour vous de confronter vos idées et expériences aux nôtres.

Où ?_ Palais Provincial du Brabant wallon
Chaussée de Bruxelles 61 - 1300 WAVRE

Voici le programme et les modalités d’inscription.

Les Amis de Kirikou

Stéphane Crusnière, Président ; Claude Fonteyne, Vice-président ; Hippolyte Kisonde, Administrateur délégué

Les Amis de Kirikou, asbl
Rue de la Cortaie, 13
1390 - Grez-Doiceau

Dans la même rubrique

Thème(s) lié(s) à cet article

Nos thématiques

Agenda

24
11
2017


16
11
2017


24
10
2017