Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine

Activités du FBPSU et de ses communes

Echange de regards bruxello-québécois sur les bandes urbaines du 08 Mars au 11 Mars 2010

Contexte de la rencontre

Le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine a établi un partenariat de 2 ans avec le Centre International pour la Prévention de la Criminalité de Montréal et la Ville de Bruxelles dans le but d’échanger les meilleures pratiques de prévention des bandes urbaines et ce, grâce au financement de la Commission Mixte Permanente Wallonie Bruxelles International.

Dans le cadre de cette entente bi-latérale, établie entre Bruxelles et Montréal, et suite au séminaire sur les bandes urbaines qui s’est déroulé en Avril 2009 à l’Hôtel de Ville de la Ville de Bruxelles ainsi que suite au voyage d’études sur les bandes urbaines à Montréal en octobre 2009, une délégation Québécoise s’est rendue à Bruxelles durant une semaine, afin d’échanger des bonnes pratiques sur la question des Bandes urbaines/ Gangs de rue.

Participants

Cette délégation était composée des membres suivants :

Serges Bruneau

Fady Dagher et Roger Carrière

Vous trouverez ici tous les autres participants à la rencontre bruxello-québécoise.

Programme

L’essentiel de cette première journée a résidé dans le fait d’établir une représentation claire des politiques de prévention et de sécurité en Région Bruxelloise, ainsi que de présenter le projet BE+, ses avancées et ses difficultés.
Vous trouverez derrière les liens, des articles explicatifs ou les présentations Power Point qui nous ont été faites, donc n’hésitez pas à les consulter.

Le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine ainsi que le programme de la semaine, nous a été présenté par Laetitia NOLET, chargée de projets au FBPSU.
Les politiques de prévention et de sécurité en Région Bruxelloise issues des Contrats de sécurité et de Prévention ainsi que BRAVVO, agence communale de prévention de la Ville de Bruxelles, ont été présentés par Véronique KETELAER, Fonctionnaire de prévention de la Ville de Bruxelles et Directrice de BRAVVO asbl.
Service de prévention de Saint Josse, présenté par Christine PAUPORTÉ, Fonctionnaire de prévention de la commune de Saint-Josse-Ten-Noode.
Service de prévention d’Evere, présenté par Rachel VANDERHAEGEN, Fonctionnaire de prévention de la commune d’Evere.
Le projet BE+ de prévention de l’adhésion de mineurs aux bandes urbaines subsahariennes : avancées et difficultés rencontrées.
Marie-Paule LOLO, Coordinatrice des éducateurs de rue de BRAVVO asbl/Ville de Bruxelles, a présenté les avancées du projet BE+ à BRAVVO asbl et Rachel VANDERHAEGEN, Fonctionnaire de prévention de la Commune d’Evere, a fait de même pour la [commune d’Evere.
Recommandations communes sur les facteurs de succès du projet BE+ sur base des avancées du programme de suivi intensif montréalais et des projets d’intervention sur les gangs de rue (cfr rapport de visite de Montréal).


Réunion de travail

Cette journée a été consacrée à une visite de quartiers de la Région de Bruxelles Capitale. Cette visite a eu pour but de familiariser les québécois avec l’urbanisme bruxellois sous toutes ses formes.
En effet, la réalité urbaine Montréalaise étant bien différente de celle de Bruxelles, il semblait primordial de présenter quelques quartiers "représentatifs", du point de vue de la mixité sociale, des enjeux de la cohésion, de la présence associative, des représentations urbaines dans leur ensemble et qui sont caractéristiques de Bruxelles ou d’autres villes belges.

Nous avons donc, au cours de cette journée, rencontré :

David LEBRUN et un éducateur de rue devant les galeries de la Chaussée d’Ixelles pour un tour à pied du quartier Matongé et de la rue de longuevie. Ensuite, nous sommes allés du côté de la Place Flagey afin de rendre compte de la réalité du Quartier de l’Aulne.

Bruno CESSION du Projet Rousseau pour faire un tour de la Place Saint-Lazard - Rue d’Aerschot - Rue de Brabant - Rue d’Hoogvoorst/De Potter/Liedts - Rue Verte -Rue de la Prairie. Par ces rues, nous avons pu percevoir les enjeux de la cohésion sociale, de l’intégration, de l’immigration et de la prostitution de la commune de Schaerbeek.
Ces questions ne relèvent, certes, pas directement de la question des Bandes Urbaines. Cependant, la réalité d’un quartier, encore une fois, ne peut que mettre à jour des difficultés perçues à tous les niveaux des enjeux de la prévention urbaine.


Projet Rousseau : visite de Schaerbeek et Saint Josse Ten Noode

Projet Rousseau : visite de Schaerbeek et Saint Josse Ten Noode

Christine PAUPORTÉ du service de prévention de Saint-Josse-Ten-Noode afin de faire un tour du Square Ambiorix - Rue Marie-Thérèse - Rue du Vallon - Rue de la Pacification - Rue Brialmont.
Autre paysage social. Le focus étant mis dans cette commune sur les difficultés sociales liées au logement.

Projet Rousseau : visite de Schaerbeek et Saint Josse Ten Noode

Marie-Paule LOLO et Marthe DJILO, coordinatrice de la Maison de Jeunes NOH (Neder-Over-Hembeek), quartier appelé "Versailles".
Nous avons tenté d’y saisir les enjeux d’une maison de jeunes, de son insertion dans le quartier et de son intégration par les habitants de celui-ci.


Visite de "Versailles" avec Marie-Paule Lolo


Visite de la maison de jeunes avec Marthe Djilo

Mathieu VERHAEGEN, au Métro Bockstael pour le projet Métrocool, grâce auquel il serait possible de créer un certain débat intergénérationnel et interculturel, au sein d’une commune où ces deux dimensions semblent parfois délaissées par ses habitants.


Présentation du projet "métro cool" avec Mathieu Verhaegen

Guido VAN WIJMERSCH nous a accueillis à la section recherche de la zone de police de Bruxelles Capitale Ixelles, section Bandes Urbaines. Lors de cette rencontre, nous avons eu un exposé de la méthodologie de travail de la zone de police.

D’autre part, un éclairage français sur la situation des bandes de jeunes en France par Gilles DEHARO, Chargé de mission au département prévention de la délinquance et citoyenneté, au secrétariat général du Comité Interministériel des Villes.

Enfin, cette journée s’est poursuivie par une réunion de travail avec les magistrats référents pour les jeunes mineurs des bandes Urbaines du Parquet de Bruxelles et les membres du réseau régional Bandes Urbaines (policiers et fonctionnaires de prévention). Celle-ci avait pour but de mettre en place des partenariats entre les communes, la police et le Parquet de Bruxelles au regard des partenariats québécois entre secteurs communautaire et universitaire, police et procureurs de la Couronne.


Magistrates du Parquet


Drink à l’Hôtel de Ville de Bruxelles en présence de Monsieur Freddy Thielemans, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles

Une rencontre des réseaux bruxellois des coordinateurs des éducateurs de rue et des fonctionnaires de prévention a été mise sur pied, afin de favoriser une collaboration étroite dans un soucis de cohésion de ses membres autour d’une même pratique.
Pour favoriser cette entente bi-partite, Joanie Prince nous a présenté lesindicateurs qui ont été développés pour le travail de rue au Québec pour le compte de la Société de Criminologie du Québec.

Enfin, toujours dans un souci de travailler ensemble avec une même déontologie et des préocupations identiques, le Secret professionnel - secret partagé ont été présentés par Francis DEWEZ, médiateur scolaire à Saint Gilles. Son exposé portait essentiellement sur un rappel de la loi relative au secret professionnel et le lien entre la loi et les pratiques de travail de rue. Les questions qui ont été soulevées suite à cet exposé, laissent à penser qu’un réel travail de partenariat et d’échanges doit être stimulé et poursuivi entre ces réseaux mais aussi à l’intérieur de ces réseaux, afin de permettre un élargissement des perspectives sociales et préventives.


Francis Dewez


Messieurs Philippe Moureau et Rony Ceulemans

Pour plus d’informations concernant cette semaine riche en échanges et apprentissages

Dans la même rubrique

Thème(s) lié(s) à cet article

Nos thématiques

Agenda

18
12
2014


23
09
2014


15
09
2014